Ordures ménagères : le tri des électeurs

La réunion publique sur la « Présentation du nouveau projet de refonte de la collecte des ordures ménagères » a fait réagir plusieurs personnes qui y ont assisté. L’une d’elles nous a envoyé ce billet d’humeur

« Le 6 juillet, le maire de Forcalquier a tenu salle Pierre-Michel une réunion sur les ordures ménagères. Réunion qui laisse perplexe : n’y a-t-il pas d’autres moyens de réduire le volume des ordures ménagères que de restreindre le nombre de conteneurs où déposer ses déchets ?

Pour le savoir, il aurait fallu – ce que pouvait laisser espérer le mot « projet » – une concertation préalable et une écoute des remarques, suggestions ou objections des premiers concernés : les habitants de la commune. Ce qui aurait exigé une ouverture au dialogue – et donc à l’écoute respectueuse – et à la circulation des savoirs, regrettablement absente lors de cette réunion qui ne servit qu’à informer sur les décisions déjà prises.

Se posant en exemple vertueux d’un tri que la plupart d’entre nous pratiquent déjà, David Gehant répondit trop souvent aux questions par une inutile répétition du propos initial ou par des explications se contredisant l’une l’autre, comme pour l’aide aux personnes âgées. À aucun moment le maire n’a évoqué une concertation ou une possibilité d’incitation au tri plus éducative, moins coercitive.

Et il semble avoir une bien piètre opinion de ses administrés, qualifiant d’emblée les Français de « feignants » en réponse à l’exemple de la réussite des pays anglosaxons pratiquant un tri rigoureux depuis longtemps. Il oublie que, contrairement à ce qui se passe dans ces pays, il n’est jamais fait appel ici à la responsabilité du citoyen, jugé incapable d’efforts au profit de l’intérêt général.

N’y aurait-il pas lieu de s’alarmer de ce manque flagrant de confiance et de respect d’un élu pour les électeurs, y compris pour ceux qui lui ont accordé leur confiance aux dernières élections ?

S’alarmer aussi de ce mépris à l’égard de toutes celles et ceux qui attendent d’un maire qu’il aille à la rencontre des citoyens pour la réalisation de projets collectifs ? L’électeur potentiel pourrait donc être, certains jours, objet de tous les égards – jusqu’à l’envoi d’une carte d’anniversaire personnalisée – et anonyme et manipulable d’autres jours ? Très loin de l’aventure proposée, riche de projets concertés, par une liste citoyenne. »

■ CLAUDINE CLOVIS

Autres articles

Nous soutenons les « gardiennes de Lure »

L’énergie solaire, c’est d’abord l’affaire des citoyens

Ressources

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des tracts envoyés aux forcalquiérennes et forcalquiérens.

P.V. d'A.G. 07.07.20

Le 7 juillet dernier s’est tenue l’assemblée générale de Forcalquier en commun en présence de 77 adhérents. Vous en découvrirez ici le procès-verbal qui relate, outre les formalités d’usage, quelques orientations pour l’avenir de notre association.

Tract #1

Qui sommes-nous ?
Les bases de notre action

Tract #2

Qui sommes-nous ?
La liste

Tract #3

Le programme
L'agenda