La forêt sacrifiée sur l’autel de l’énergie ?

Fin septembre, à Cruis, l’abattage de 17 ha de forêt pour faire place à une centrale photovoltaïque est venu rappeler les questions cruciales de notre époque soumise aux changements climatiques : quelle énergie voulons-nous ? à quel prix écologique ? avec quelle concertation de la population ?

Alors que les forêts sont indispensables pour capter le CO2, couper des arbres pour produire de l’énergie solaire interroge.

Une motion (1) a été déposée au dernier conseil communautaire par Forcalquier en commun pour encadrer le développement des centrales photovoltaïques sur le territoire. Elle demandait la mise en place d’une charte exigeant le respect des espaces naturels boisés et une large concertation incluant les citoyens.

Des centaines d’hectares en péril

La motion proposait aussi que l’intercommunalité gère elle-même certains des projets, en lieu et place des multinationales, de manière à récupérer l’intégralité des bénéfices.

Cette motion a été rejetée sans débat et le président a annoncé préparer un protocole avec le parc naturel régional du Luberon. Mais on peut s’inquiéter : ce protocole sera-t-il mis en place à temps pour faire face à l’avancée des projets photovoltaïques et éviter une destruction massive des forêts (2) ? • R.D.

1. Le texte de la motion est disponible sur le site forcalquierencommun.fr

2. A terme, plusieurs centaines d’hectares sont concernés sur la montagne de Lure !

Photo : Reporterre

Autres articles

Une nouvelle maison de santé : la charrue avant les bœufs

Ressources

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des tracts envoyés aux forcalquiérennes et forcalquiérens.

P.V. d'A.G. 07.07.20

Le 7 juillet dernier s’est tenue l’assemblée générale de Forcalquier en commun en présence de 77 adhérents. Vous en découvrirez ici le procès-verbal qui relate, outre les formalités d’usage, quelques orientations pour l’avenir de notre association.

Tract #1

Qui sommes-nous ?
Les bases de notre action

Tract #2

Qui sommes-nous ?
La liste

Tract #3

Le programme
L'agenda