Forcalquier en commun, pour une action politique renouvelée

À sa création fin avril 2019, l’association « Forcalquier en commun » s’est donné pour objet « la constitution, sur Forcalquier, d’une liste citoyenne en vue des élections municipales de 2020 et ultérieures ». En septembre 2019, un Manifeste a défini collectivement les contours de notre action politique, en précisant ses valeurs centrales : la démocratie vivante au quotidien, pas les seuls jours d’élections ; l’écologie ou le soin apporté à notre environnement, indispensable à notre survie même ; la solidarité, parce que nous sommes dépendants les uns des autres, et que notre commune h ...
stacked round gold-colored coins on white surface

Un héritage de finances saines… pour quels projets ?

Aider les commerçants, une initiative des élus minoritaires

Le règlement du conseil municipal bride les échanges

Agenda

Pas d'événement actuellement programmé.

Sur Facebook

3 weeks ago

Nous nous étonnons de la décision qui a été prise par la mairie de fermer la piscine municipale une semaine plus tôt que prévu.Il est invoqué sur les vitres de l’accueil de nouvelles directives gouvernementales, de quelles nouvelles directives s’agit-il qui empêchent de maintenir la piscine ouverte jusqu’au 4 septembre ? Pourquoi priver les forcalquiéren.es de ce loisir pour cette dernière semaine avant la rentrée des classes ? ... See MoreSee Less
View on Facebook

2 months ago

Prendre soin de notre démocratie, l’autre urgence Sans surprise, le Parlement a adopté dimanche soir la loi « relative à la gestion de la crise sanitaire ». Restaurants, cinémas, bibliothèques, salles de spectacles… un grand nombre de lieux publics deviennent officiellement inaccessibles à celles et ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas montrer leur « passe sanitaire », traduit sous la forme d’un code QR. Les responsables de ces lieux d’accueil sont chargés de vérifier que les usagers et clients sont en règle, sous peine d’amende. Les salariés d’un certain nombre de secteurs, y compris en CDI, qui ne seront pas en mesure de montrer leur passe risquent de voir leur contrat de travail et leur rémunération suspendus, et ceux qui sont en CDD pourront être licenciés. Que les choses soient claires : la propagation du virus pose bien évidemment un problème de santé publique et implique une réponse. Ceci affirmé, à Forcalquier en commun, nous sommes en désaccord avec la manière dont le gouvernement décide de ce sujet politique aussi lourd de conséquences pour la vie quotidienne et, plus généralement, pour la vie en société. « C’est soit la vaccination générale, soit le tsunami viral », affirme le porte-parole du gouvernement. Nous refusons de nous laisser enfermer dans cette alternative, qui interdit toute autre position. Il est vital pour notre démocratie de discuter de la politique sanitaire du gouvernement. Le faire ne signifie en rien une négation de la maladie, de sa gravité, de l’utilité des vaccins. Il s’agit simplement — et de devoir le rappeler a quelque chose de glaçant — de discuter collectivement des choix qui s’imposent à toutes et à tous. En accord avec les valeurs que nous portons (l’échange, la discussion, la possibilité de désaccord, le choix collectif à partir de connaissances partagées), nous n’acceptons pas qu’un homme puisse décider seul (ou presque) de la vie de dizaines de millions de personnes. Nous n’acceptons pas que le Parlement soit soumis à une énième procédure accélérée pour étudier un texte aux conséquences majeures sans même pouvoir limiter la validité du passe à la durée de l’épidémie ! Nous n’acceptons pas que la loi sanitaire oppose les habitants de ce pays : combien de nos concitoyens sont, par cette loi, par principe devenus suspects et irresponsables ? Quant à ceux et celles qui ont fait de l’accueil des gens leur métier, ils et elles sont promus auxiliaires de police. L’urgence est bien pratique pour arrêter de penser, pour justifier tout et n’importe quoi, pour discréditer les voix dissidentes, ou inquiètes, forcément complotistes ou capricieuses. Le gouvernement lui-même caricature la situation : « Il y a une France laborieuse et volontariste, qui veut mettre le virus derrière elle et travailler. Elle est largement majoritaire. Et puis il y a une frange capricieuse et défaitiste, très minoritaire, qui se satisferait bien de rester dans le chaos et l’inactivité » (Gabriel Attal, Le Parisien). L’urgence électrise le débat public : un éditorialiste de RMC ose dire qu’il veut faire des non-vaccinés des « parias de la société », ajoutant : « Moi, je les attends, on vous vaccinera de force. Moi, je vous ferai emmener par deux policiers au centre de vaccination. Il faut aller les chercher avec les dents et les menottes ! » La situation politique est devenue hautement inflammable. Cette loi crée une situation très inquiétante pour nos libertés publiques et individuelles, comme l’ont affirmé la Défenseure des droits et la présidente de la Commission nationale de l’informatique et des libertés, qui ne sont pas des irresponsables souhaitant la mort de toutes les personnes fragiles de ce pays. À Forcalquier en commun, nous relevons aussi l’urgence démocratique. Nos dirigeants, les coudées franches par ce que permettent les institutions, nous enferment davantage dans un fonctionnement autoritaire, niant la capacité des citoyens à penser, à discuter, à agir et décider collectivement. Pour notre part nous saluons tous ceux qui, coûte que coûte, chacun à sa façon, réfléchissent et prennent part à un débat populaire spontané ou organisé comme ce fut le cas lors de la manifestation du 24 juillet à Forcalquier. Notre position est claire quant à la méthode du gouvernement : nous sommes farouchement opposés à l'autoritarisme et à l'empêchement du débat démocratique. En particulier nos regards sur le passe sanitaire sont divers et nous avons besoin de débattre et d'échanger pour prendre en compte cette diversité. Alors, débattons-en, dans les quartiers, dans les rues, et les cafés, dans les familles, dans les entreprises et sur les réseaux sociaux. Partageons nos idées et faisons-les circuler… Nous relancerons très bientôt la permanence du samedi matin, Place du Palais, afin d’y collecter vos idées et de rédiger un cahier de doléances et de propositions (projet de notre campagne municipale de 2020). C’est à ce sursaut de la société et de toutes les femmes et hommes de bonne volonté que nous appelons, pour protéger notre capacité à vivre ensemble, dans les difficultés de la maladie, voire à nous servir de cette situation inédite et grave pour apprendre à nous écouter, à confronter nos désaccords, à décider en nos âmes et consciences de ce que nous voulons faire de nos vies. La collégiale de Forcalquier en commun ... See MoreSee Less
View on Facebook

3 months ago

Prochain conseil communautaire le mercredi 7 Juillet à 14h (si si c'est le même jour que le conseil municipal 😂).Comme toujours nous publions l'ordre du jour, n'hésitez pas à nous faire parvenir vos remarques, demander des précisions, ou venir nous en parler lors de la prochaine permanence lundi 5-07 de 10h à 12h devant la mairie ! ... See MoreSee Less
View on Facebook

3 months ago

Prochain conseil municipal mercredi 7 Juillet à 9h.Comme toujours nous publions l'ordre du jour, n'hésitez pas à nous faire parvenir vos remarques, demander des précisions, ou venir nous en parler lors de la prochaine permanence lundi 5-07 de 10h à 12h devant la mairie ! 😉 ... See MoreSee Less
View on Facebook

3 months ago

Et si on se voyait en vrai pour discuter 💬 ? Les sujets ne manquent pas 🚰⚽️🚟🚝🏨🌧☀️🌎🎄🎄🎄 ! Rendez vous pour la permanence mensuelle des élus minoritaires, ce lundi 5 juillet de 10h à 12h, devant la mairie s’il fait beau 😎, en salle B sinon 🌦 (avec les précautions sanitaires en vigueur). ... See MoreSee Less
View on Facebook

Permanences des élus :

À la mairie
les lundis de 10 h à 12 h :
Les 5 juillet, 2 août, 6 septembre, 4 octobre, 8 novembre, 6 décembre

Permanences de l'asso :

Place du Palais :
Les samedis de 10 h à 12 h

Ressources

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des tracts envoyés aux forcalquiérennes et forcalquiérens.

P.V. d'A.G. 07.07.20

Le 7 juillet dernier s’est tenue l’assemblée générale de Forcalquier en commun en présence de 77 adhérents. Vous en découvrirez ici le procès-verbal qui relate, outre les formalités d’usage, quelques orientations pour l’avenir de notre association.

Tract #1

Qui sommes-nous ?
Les bases de notre action

Tract #2

Qui sommes-nous ?
La liste

Tract #3

Le programme
L'agenda