Zéro chômeur, un projet réaliste si on veut s’en donner les moyens

TZCLD », c’est quoi ? Derrière ce sigle bizarre se cache un beau projet imaginé par plusieurs associations nationales comme ATD Quart Monde, Emmaüs

France ou le Secours catholique. Le dispositif « Territoire zéro chômeur de longue durée » vise à garantir le droit à l’emploi pour tous, en partant d’une observation faite par de nombreuses études : le chômage de longue durée – au-delà d’un an – coûte cher à la collectivité et a des effets négatifs sur les chômeurs et sur la société. Pourtant, ce n’est pas une fatalité.

Une utopie réaliste…

Trois constats permettent de penser qu’il est humainement et économiquement possible de supprimer le chômage de longue durée à l’échelle des territoires :

• « personne n’est inemployable lorsque l’emploi est adapté aux capacités et aux compétences des personnes » ;

• « ce n’est pas le travail qui manque, un grand nombre de travaux utiles localement restant à réaliser » ;

• « ce n’est pas l’argent qui manque : la privation d’emploi coûte plus cher que la production d’emploi 1 ».

L’idée est simple : sous l’impulsion d’un comité local pour l’emploi rassemblant acteurs sociaux, entreprises et élus, une entreprise à but d’emploi (EBE) est créée. Elle s’engage à recruter au Smic, en CDI et sans sélection, tous les chômeurs volontaires, sur des emplois à temps choisi, créés à partir de leurs compétences et des besoins en services utiles et non couverts localement.

Ces emplois sont financés en partie par l’EBE grâce à la facturation de ses services, ainsi que par le transfert des allocations chômage et autres dépenses sociales (RSA…) et manques à gagner (impôts, cotisations sociales) découlant de la privation d’emploi.

…unanimement soutenue par les parlementaires

Au-delà des clivages partisans, convaincus par les résultats constatés sur une dizaine de territoires tests depuis

2016, les députés et sénateurs ont voté à l’unanimité, en 2020, la poursuite et l’extension de cette expérimentation en l’ouvrant à 50 nouveaux territoires, qui ont trois ans pour se manifester.

Par deux fois, en mars et en avril 2021, le collectif TAF (Tous Actifs Fabrique) a soumis au président de la communauté de communes l’idée de porter la candidature de notre territoire. Nous espérons toujours qu’une réflexion sincère, pragmatique et longuement mûrie l’amènera à nous répondre favorablement.

Plus de 500 chômeurs de longue durée sur le Pays de Forcalquier-Montagne de Lure sont concernés et pourraient ainsi embarquer dans cette belle aventure ! • M.-A.R.

1. www.tzcld.fr

Autres articles

Cherche projet touristique…

Suppression d’Oxy’Jeunes : nos ados livrés à eux-mêmes ?

Les associations de Forcalquier : plus de transparence pour plus de confiance

Ressources

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des tracts envoyés aux forcalquiérennes et forcalquiérens.

P.V. d'A.G. 07.07.20

Le 7 juillet dernier s’est tenue l’assemblée générale de Forcalquier en commun en présence de 77 adhérents. Vous en découvrirez ici le procès-verbal qui relate, outre les formalités d’usage, quelques orientations pour l’avenir de notre association.

Tract #1

Qui sommes-nous ?
Les bases de notre action

Tract #2

Qui sommes-nous ?
La liste

Tract #3

Le programme
L'agenda