Passeport du civisme : pourquoi nous avons voté contre

En 2021-2022, les enfants de CM2 des écoles Espariat et Jeanne d'Arc devraient participer à une série d'actions civiques organisées par l'Association des maires pour le civisme (AMC).
Cette association, créée en 2017, « a pour vocation de devenir le labo­ratoire national des initiatives locales sur le civisme »en proposant clés en main aux enseignants un programme d'actions locales : initiation aux dangers de l'In­ternet et des réseaux sociaux, à la sécurité (rencontre avec les sapeurs-pompiers) ; solidarité, attention portée aux aînés (visites en Ehpad) ; devoir de mémoire (commémorations … ) ; connaissance du patrimoine local, etc.
Pour matérialiser la participation à ces actions, les enfants recevront un livret « Passeport du civisme ». Mais nous pensons que ce passeport est inutile, car il reprend les objectifs, les thèmes et les activités du programme officiel de !'Éducation nationale d'enseignement moral et civique.
Et d'ailleurs, on peut se demander à quel titre et comment intervient l'AMC puisqu'elle n'apparaît pas sur les sites qui listent les associations ayant l'agrément du ministère de !'Éducation nationale, ni de l'académie d'Aix-Marseille, pour intervenir en milieu scolaire.

En fin d'année, un diplôme est remis à chaque élève et, ce qui nous étonne aussi, une médaille d'or, d'argent ou de bronze récompense ceux qui ont réalisé le plus d'actions personnelles ; l' AMC introduit ainsi, dans le civisme, une notion de compétition déplacée.
L'AMC se revendique comme un « réseau d'élus » fort de plus de 300 adhérents qui, à de rares exceptions près, sont tous membres des Républicains ou apparentés : les membres fondateurs, ceux du conseil d'administration, les maires adhérents, etc. (voir le site passeportducivisme.fr).
En proposant « un parcours basé sur les devoirs plus que sur les droits », l' AMC véhicule une idéologie qui n'a pas sa place dans l'école de la République, alors que les « droits et devoirs » du citoyen sont indissociables, comme il est écrit à la fois dans la Déclaration des droits de l'homme de 1789 et dans le préambule de la Constitution française.
Sous ce faux-nez du civisme, il y a là une instrumentalisation de l'école, des enfants et des familles que beaucoup d'enseignants et de parents d'élèves n'apprécieront sans doute pas.
Les élus et les élues de Forcalquier en commun, dénonçant cet entrisme hypocrite, ont voté contre l'adhésion de la commune de Forcalquier à l'AMC (300 € par an) et contre la mise en œuvre du « Passeport du civisme » ( conseil municipal du 7 juillet 2021). Notre vote aurait été le même si l'association avait été d'une autre obédience politique.

D.K.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Autres articles

Cinéma Le Bourguet : c’est reparti pour cinq ans

Mais où est passé le musée ?

Permanences des élus :

À la mairie
les lundis de 10 h à 12 h :
Les 5 juillet, 2 août, 6 septembre, 4 octobre, 8 novembre, 6 décembre

Permanences de l'asso :

Place du Palais :
Les samedis de 10 h à 12 h

Ressources

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des tracts envoyés aux forcalquiérennes et forcalquiérens.

P.V. d'A.G. 07.07.20

Le 7 juillet dernier s’est tenue l’assemblée générale de Forcalquier en commun en présence de 77 adhérents. Vous en découvrirez ici le procès-verbal qui relate, outre les formalités d’usage, quelques orientations pour l’avenir de notre association.

Tract #1

Qui sommes-nous ?
Les bases de notre action

Tract #2

Qui sommes-nous ?
La liste

Tract #3

Le programme
L'agenda