Faut-il éclairer la ville la nuit ?

Vous aurez constaté que depuis le 1er juillet 2021, l'éclairage public a été rétabli la nuit. L'extinction nocturne de minuit à 5 heures avait été actée sous l'ancienne municipalité à partir du 1er décembre 2017 (arrêté municipal 2017-278), à la suite d'une sollicitation d'un certain nombre de Forcalquiérens et d'une expérimentation de plusieurs mois.
Partout en France, de plus en plus de villes et villages éteignent les lumières la nuit (voir encadré). En effet, la littérature scientifique démontre les effets positifs sur la santé de l'être humain (meilleur sommeil, diminution des cancers, de l'obésité, des syndromes dépressifs), le bénéfice pour la biodiversité (préservation de la faune et de la flore) et pour le climat. L'avantage financier (13 000 euros par an pour la ville de Forcalquier) n'est pas négligeable non plus.

Un label pour les nuits étoilées

Depuis vingt ans, l'Association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturnes (ANPCEN) travaille sur« la qualité de la nuit dans une approche globale des enjeux de la lumière». Elle a créé le label national« Villes et villages étoilés». À ce jour, plus de 722 communes ont reçu ce label. (Source: site du ministère de la Transition écologique et solidaire.)

Dès son élection, le nouveau maire a rallumé les lumières toute la nuit. Les élus minoritaires ont alors demandé et obtenu l'extinction de l'éclairage public pendant les confinements et le couvre-feu : il était encore moins défendable d'éclairer les rues quand tout le monde devait rester chez soi.
Le maire justifie sa décision de rallumer les lumières au nom d'un « sentiment » d'insécurité. Cet argument est discutable. Il n'existe aucune statistique à Forcalquier, ni même en France, qui prouverait une augmentation des actes de délinquance la nuit sans éclairage. Au contraire: à Tulle (Corrèze), une étude de 2018 a démontré que l'obscurité réduisait!' occupation nocturne de l' espace public et donc améliorait la tranquillité des riverains ; à Pessac (Gironde), aucune plainte n'a été enregistrée durant les trois premières années d'extinction des lumières ; à Rochefort (Charente­Maritime), une baisse de 20 % des cambriolages a été constatée … (La Gazette des communes,« Éclairage public et insécurité à l'épreuve des faits», 19/04/2018).
Preuve que ce débat n'est pas idéologique ni partisan, de nombreuses communes voisines de tous bords politiques ont décidé aussi d'éteindre les lumières une partie de la nuit (Apt, Pierrerue, Ongles … ) et parfois depuis longtemps.
Une pétition de plus de 500 signatures pour l'extinction des lumières publiques la nuit a été remise au maire en décembre 2020. Sur ce sujet qui concerne tant la santé que l'écologie, un débat démocratique documenté nous semble nécessaire, mais le nouveau maire a décidé de ne plus en parler puisque c'était une« promesse» électorale (propos recueilli lors du conseil municipal du 7 juillet 2021).

B.G. & R.D.

Autres articles

Cherche projet touristique…

Suppression d’Oxy’Jeunes : nos ados livrés à eux-mêmes ?

Les associations de Forcalquier : plus de transparence pour plus de confiance

Ressources

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des tracts envoyés aux forcalquiérennes et forcalquiérens.

P.V. d'A.G. 07.07.20

Le 7 juillet dernier s’est tenue l’assemblée générale de Forcalquier en commun en présence de 77 adhérents. Vous en découvrirez ici le procès-verbal qui relate, outre les formalités d’usage, quelques orientations pour l’avenir de notre association.

Tract #1

Qui sommes-nous ?
Les bases de notre action

Tract #2

Qui sommes-nous ?
La liste

Tract #3

Le programme
L'agenda